L’allaitement demeure l’une des meilleures formes d’alimentation possibles pour un bébé et consiste à le nourrir par le biais du lait produit par les seins de sa mère. Cette action quasi-vitale contribue à la croissance de ce dernier et notamment lors des premiers mois de sa vie, où ses besoins en vitamines et en nutriments sont les plus importants, il est donc essentiel de veiller à ce que son moment de tétée se déroule correctement, en s’assurant qu’il aspire toute la quantité de lait possible. Toutefois, il arrive que votre bébé commence à pleurer lors de la succion et nous sommes là pour vous aider à comprendre pourquoi !

Quels sont les bienfaits de l’allaitement pour le bébé et pour la maman ?

L’allaitement constitue une alimentation saine et complète pour le bébé et couvre tous ses besoins nutritionnels, en lui apportant des apports journaliers en matière de protéines et minéraux qu’aucun autre lait industriel ne pourra jamais substituer.

Le colostrum est un composant essentiel de l’allaitement, il est sécrété suivant les premiers jours de l’allaitement et contient une teneur élevée en oligosaccharides, protéines et anticorps, le lait de transition est produit pendant le 6ᵉ et le 14ᵉ jour, le lait mature, quant à lui, est sécrété après le 14e jour et est caractérisé par une concentration lipidique importante dont le nourrisson a grandement besoin et qui l’aidera à augmenter sa courbe de croissance.

Vous l’aurez compris, l’allaitement représente un vecteur d’alimentation saine qui assurera la croissance de votre enfant en lui procurant tous les nutriments dont il a besoin pour grandir dans les meilleures conditions possibles, qui plus est, ce dernier est fortement préconisé par les médecins au lieu du lait infantile artificiel, car il est dépourvu de colostrum et ne produira pas l’effet escompté sur le développement de l’enfant, donc, le lait maternel détient d’innombrables bienfaits, parmi les plus importants, nous citons :

  • Le renforcement du système de défense immunitaire du bébé en produisant plusieurs anticorps spécifiques qui permettent de lutter activement contre diverses infections.
  • Le lait maternel est hypoallergénique et semble même détenir des propriétés protectrices contre des terrains allergiques héréditaires.
  • Il serait favorable à une bonne digestion.
  • Il est enrichi en facteurs de croissance qui permettent de stimuler le développement de votre bébé.
  • L’allaitement diminuerait le risque d’obésité chez les nouveau-nés qui en ont bénéficié.

Le lait maternel est aussi bénéfique pour la mère que son enfant, car il permet à l’utérus de se stabiliser plus rapidement grâce aux contractions générées par l’allaitement, en plus de prévenir plusieurs maladies dont le cancer du sein ou de l’ovaire, il forge des liens affectifs indéfectibles entre la maman et son enfant.

Quelles sont les raisons qui poussent un bébé à pleurer pendant la tétée ?

Les bébés expriment leurs émotions principalement par les pleurs, qu’il s’agisse de faim, d’inconfort ou de douleur, les nourrissons trouvent toujours un moyen de transmettre leur besoin à leur mère, il arrive que ces derniers pleurent en plein allaitement, ce qui rend la tâche difficile pour leurs mamans qui s’inquiètent du fait que leur enfant ne se nourrit pas correctement, mais là encore, nul besoin de paniquer, un bébé qui pleure en tétant peut s’expliquer par plusieurs raisons, notamment un problème de RGO ou de reflux gastro-œsophagien qui est causé par des remontées acides ou bien une intolérance aux protéines de lait de vache et qui peut provoquer une sensation d’inconfort digestif chez votre bébé, ce dernier peut également toujours éprouver de la faim en tétant, car il n’est pas en mesure d’aspirer une quantité suffisante de lait.

Que faire lorsque votre bébé pleure en tétant ?

Le lait maternel regorge de bienfaits, d’où l’importance de ne pas négliger l’allaitement durant les premiers mois suivant l’accouchement, quand votre bébé pleure pendant la tétée et manifeste de l’irritabilité qui l’empêche de se nourrir correctement, il s’avère essentiel de faire une petite évaluation et d’essayer de comprendre pourquoi il s’agite, vous devez donc veiller à créer un environnement qui soit calme et serein afin que la tétée soit un moment de pure détente pour lui. Il est également important de ne pas gaver votre bébé avec votre propre lait en s’assurant que ce dernier ne pas soit suralimenté, surtout quand ce n’est plus nécessaire.