Il est indéniable que les enfants procurent une joie incommensurable et pour cause, leurs sourires angéliques sont parfaitement irrésistibles et font que leurs parents ne peuvent que les cajoler et les couvrir d’un amour inconditionnel, cependant, ces derniers doivent être constamment présents pour eux et être attentifs à leurs besoins et surtout, lorsqu’ils pleurent.

Les pleurs d’un bébé peuvent avoir plusieurs significations et ils incombent aux parents de les interpréter suivant la situation donnée, qu’il s’agisse de changer leurs couches ou de les nourrir, il faudra toujours veiller à déchiffrer correctement les messages de votre enfant.

Pourquoi votre bébé pleure le soir et quels sont les différents types de pleurs employés ?

Les pleurs d’un bébé représentent un vecteur de communication essentiel entre lui et ses parents, c’est le seul moyen dont il dispose pour exprimer ses émotions et faire parvenir ses besoins. D’après certaines estimations, les nourrissons pleurent le plus durant les trois premiers mois de leur vie, ces pleurs sont connus pour atteindre leur paroxysme vers la 8e semaine suivant leur naissance, il arrive que les parents se sentent impuissants lors de cette période, d’où l’importance d’être rassuré et de ne jamais contester ses compétences parentales, car ces sanglots peuvent s’arrêter soudainement et sans raison particulière.

Ainsi, il faudra toujours garder en tête que des crises de pleurs effrénées peuvent être tout à fait naturelles et notamment le soir, avant qu’ils ne s’endorment, car les bébés rencontrent beaucoup de difficulté à s’endormir tous seuls. En outre ce besoin systématique d’émettre des cris ou des pleurs, un bébé peut éprouver de la faim, ou même des douleurs, dont les coliques, dans ce cas-là, il faudra que les parents sachent faire la distinction entre des pleurs normaux ou ceux qui indiquent que leur enfant a effectivement besoin de quelque chose.

Les bébés ont recours à différentes sortes de pleurs afin d’exprimer leurs besoins, l’intensité des sanglots est un autre facteur déterminant qui permet de mesurer leur niveau de détresse, ce qui facilite la tâche pour les parents qui devraient être en mesure de répondre à l’appel de leur enfant, et cela, en fonction du type utilisé.

Après quelques mois, l’appareil phonatoire des nourrissons sera davantage développée, ils élaboreront ainsi leur propre système de langage qui consistera à émettre des sons spécifiques pour des besoins particuliers, en voici les principaux messages qui en découlent :

  • Des pleurs qui commencent doucement et qui finissent par s’accroître traduisent, le plus souvent, une sensation de faim.
  • Des pleurs qui sont très aigus et forts indiquent la présence d’une douleur telle que des coliques.
  • Des pleurs doux et saccadés qui s’arrêtent puis reprennent de plus belle peuvent indiquer l’ennui ou la fatigue.

Comment réussir à apaiser un bébé qui pleure le soir ?

Un bébé qui pleure incessamment peut générer beaucoup d’inquiétude pour les parents qui ne savent pas toujours comment le calmer, en dépit du fait de l’avoir bercé ou nourri, dans ce cas-là, il est nécessaire de garder son calme et d’essayer de trouver d’autres moyens efficaces pour le soulager, ces moyens peuvent comprendre la tétée, en effet, il arrive que les bébés se calment instantanément lorsqu’ils tètent le sein de leurs mères, un sentiment de sécurité affective les submergent et les aide à se sentir mieux.

Le fait de parler à son bébé calmement et de lui fredonner de petites mélodies le soir avant qu’il ne s’endorme l’aide à trouver son sommeil plus rapidement, vous pouvez également essayer de lui faire des petits massages en sens circulaire sur son ventre afin de le soulager aussi.

Dans quels cas s’inquiéter lorsque votre bébé ne s’arrête pas de pleurer le soir ?

Lors des premiers mois de sa vie, un bébé ne dispose pas d’un système de défense immunitaire assez développé, donc, il est constamment en proie à divers types d’infections qui doivent être systématiquement prises en charge, la plus redoutable d’entre elles reste la méningite foudroyante, alors, il est nécessaire de savoir agir en conséquence, surtout lorsque des pleurs incessants s’accompagnent par des symptômes alarmants et qui incluent :

  • Une perte d’appétit soudaine et inexpliquée ;
  • Une fièvre très élevée ;
  • Des vomissements importants ou une diarrhée purulente ;

Il est vital de consulter votre médecin en urgence pour traiter votre bébé à temps et éviter toute complication majeure.