C’est un moment passionnant de votre vie : vous êtes enceinte et vous voulez le dire au monde entier ou du moins à vos parents. Mais quel est le bon moment pour faire une annonce ? Comment l’annoncer ? Vous vous inquiétez peut-être de la façon dont vous allez informer vos parents et de leur réaction.
Il existe plusieurs méthodes agréables pour informer vos parents de votre grossesse et qui susciteront une bonne réaction. Tout d’abord, il n’y a, en fait, pas de mauvais moment pour annoncer que vous êtes enceinte.

Annoncer sa grossesse à ses parents

Les annonces de grossesse peuvent aller d’un cliché artistiquement préparé sur les médias sociaux à un message texte de groupe avec ou sans émoji. Certaines futures mamans adoptent la vieille école et envoient une note ou une lettre à leurs parents, tandis que d’autres créent la surprise avec des accessoires ou des cadeaux imaginatifs.
Lorsqu’il s’agit d’annoncer une grossesse, différentes manières fonctionnent mieux pour différentes personnes. Réfléchissez-y, parlez-en avec votre conjoint, puis, choisissez ce qui vous semble convenir le mieux.

Quand annoncer sa grossesse à ses parents ?

Il n’y a pas de règle absolue quant au moment où vous devez annoncer votre grossesse. De nombreuses femmes enceintes attendent la fin du premier trimestre, mais c’est à vous de décider. Certains couples dévoilent leur grossesse à leurs amis intimes et aux membres de leur famille immédiatement, mais attendent pour prévenir leur lieu de travail et la communauté au sens large.

En cas de difficultés, l’un des avantages d’une divulgation précoce est que vous recevrez du soutien et du réconfort. Un autre avantage est que vous aurez plus de temps pour vous réjouir avec vos proches pendant votre grossesse et vous n’aurez pas à trouver d’excuse pour vous sentir mal ou éviter certains repas et autres.
Certaines futures mères souhaitent garder leur annonce de grossesse privée afin d’éviter de recevoir des conseils ou des commentaires non sollicités. D’autres souhaitent éviter les répercussions sur leur vie professionnelle. Certains lieux de travail et patrons sont favorables à la grossesse, d’autres non.

Néanmoins, certains futurs parents souhaitent garder la confidentialité pendant une période plus longue. Certaines femmes attendent que le risque de fausse couche soit réduit vers la fin du premier trimestre avant d’annoncer leur grossesse.

D’autres préfèrent annoncer leur grossesse après avoir franchi certaines étapes, comme l’audition des battements de cœur du bébé ou la réception des résultats des tests prénataux. De nombreuses femmes choisissent de garder leur grossesse secrète jusqu’à la fin du premier trimestre.

Cela s’explique généralement par le risque accru de fausse couche durant cette période, mais le seuil des 12 semaines n’est pas une ligne directrice stricte à laquelle vous devez vous conformer. Si vous avez une raison médicale de craindre une fausse couche, comme des antécédents de fausse couche ou si vous avez plus de 40 ans, vous pouvez attendre avant de prévenir qui que ce soit.

Que dire à ses parents pour leur annoncer sa grossesse ?

Il est important de noter que si vous annoncez votre grossesse sur les médias sociaux, vous pouvez avoir peu de contrôle sur qui voit l’annonce et quand. Sachez que ces déclarations publiques peuvent attirer beaucoup d’attention, de récits personnels et de conseils, qui peuvent ou non être demandés et/ou souhaités. Même les annonces confidentielles peuvent devenir largement connues, car les gens aiment répandre ce genre de nouvelles lorsqu’elles sont mises en ligne.

Les avantages du fait d’attendre pour annoncer sa grossesse

Il est suggéré d’attendre au moins 12 semaines pour annoncer la nouvelle si la grossesse est difficile, si vous avez déjà perdu une grossesse ou si vous avez un enfant mort-né. C’est également une bonne idée de parler de votre grossesse à vos parents après le premier trimestre. Tout dépend de vous, et ce que vous considérez comme le plus important ne dépend que de vous.
Au cours des deuxième et troisième trimestres, il y a rarement de perte, mais les couples peuvent être sensibles ou craindre que quelque chose se produise. Dans ce cas, vous pouvez envoyer les messages suivants :

  • Effectuer une échographie pour déterminer l’état de santé de votre bébé.
  • L’attente pour connaître le sexe du bébé nous a amenés à la moitié de la grossesse, soit 20 semaines.
  • Franchir une étape personnelle, par exemple, lorsque votre ventre commence à être proéminent.