Une fois que la femme devient mère, son bébé aura toute son attention. Elle l’observe et le surveille 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. La fragilité du bébé rend la maman toujours inquiète même s’il ne se plaint de rien, mais quand un symptôme quelconque se manifeste, c’est l’alerte générale. Les bébés peuvent être atteints de carences vis-à-vis des vitamines ou des minéraux, et la carence en fer est la plus fréquente. C’est pourquoi, il est important se renseigner auprès de son médecin sur les aliments riches en fer.

Pourquoi les aliments riches en fer sont-ils primordiaux pour un bébé ?

Le bébé est un être dont la santé dépend entièrement du comportement et de la santé de la maman. Cette dernière est responsable de lui depuis le jour où elle a su qu’elle était enceinte, jusqu’au jour où son bébé termine sa croissance et devient un homme ou femme. Durant la grossesse, la mère partage avec son enfant tout ce qu’elle mange, et aussi le prive de tout ce dont elle se prive. Même si vous gagnez du poids durant cette période, il ne faudra jamais penser à faire un régime, ni s’abandonner aux réflexes nauséeux et s’éloigner de la nourriture. Ces comportements nuisent à la santé du bébé et pourraient lui provoquer une carence en fer, laquelle se manifeste par ces symptômes :

  • Le teint devient pâle ;
  • Un manque d’appétit ;
  • Manque d’énergie et le bébé est toujours fatigué ;
  • Signes d’irritation et des pleurs sans raison ;
  • Le bébé a souvent froid ;
  • Aucune amélioration au niveau du poids.

Si la maman remarque ces symptômes quotidiennement, il faudra emmener son bébé chez son pédiatre. Ce dernier, une fois qu’il trouve la carence de fer dans les analyses faites, prescrira sûrement des suppléments de fer, mais il insistera beaucoup plus sur les aliments riches en fer, car ce sont eux le traitement naturel à long terme.

Quels sont les aliments riches en fer qui renforcent la santé du bébé ?

Il est important de savoir pourquoi une carence en fer impacte-t-elle autant la santé du bébé. Le fer est un minéral qui joue un rôle énorme dans l’éclat de la santé du bébé et dans sa croissance. Le corps utilise le fer pour fabriquer de l’hémoglobine. Cette protéine, qui se trouve à l’intérieur des globules rouges, transporte l’oxygène à toutes les cellules du corps. Donc la carence en fer rendra les globules rouges petits et pâles, et ils ne pourront pas transporter assez d’oxygène aux différents organes du corps. Avant de procéder à la recherche des aliments riches en fer pour promouvoir la santé de votre bébé, il faut savoir qu’il existe deux types de fer :

  • Le fer hémique ;
  • Le fer non hémique.

Le premier est celui que le corps absorbe le mieux. Vous pouvez le trouver dans la viande du bœuf, de l’agneau et du veau. Mais il est présent en bonne quantité dans le foie, surtout celui du poulet, de la dinde et du phoque. On peut aussi en trouver, mais en faibles quantités, dans les poissons et les œufs. Ces deux derniers sont plutôt recommandés dans les cas de carences en vitamine D. En ce qui concerne le fer non hémique, il se trouve dans les aliments d’origine végétale. Il est beaucoup plus présent dans les légumes tels que les épinards, le brocoli, les choux, les pois verts et les haricots. Notamment dans les pains de grains entiers comme le riz, le pois chiche et surtout les lentilles.

Les aliments riches en fer suffisent-ils pour le bébé ?

Une fois que le pédiatre de votre bébé vous confirme qu’il souffre d’une carence de fer, il lui prescrira sûrement des suppléments de fer afin de lui donner un grand coup de pouce pour élever le taux de fer dans le corps d’une façon rapide, surtout si le bébé n’a que quelques mois, et qu’il ne mange pas encore. Ces suppléments sont juste un traitement à court terme, il ne le prendra pas pendant des années. En même temps, le médecin vous guidera sur les aliments riches en fer que vous devriez cuisiner chaque jour et dans tous les plats.